Welcome to EPEX SPOT!

General conditions

Any user of this website expressly agrees to the Conditions of Use published in the Privacy Notice and the Usage of Website.

 

Market Data Use

The content of the Website is to be used exclusively for internal reasons. Commercial usage is only allowed after explicit approval of EPEX SPOT. Please click here for General Conditions of Data Use.


Couplage des marchés

Le couplage des marchés optimise l'allocation des capacités transfrontalières entre deux pays. Grâce à une calculation coordonnée des prix et des flux, les capacités transfrontalières disponibles sont utilisées de manière plus efficace et la différence de prix entre deux marchés est réduite.

Fonctionnement du couplage des marchés

Avant l'introduction du couplage des marchés, la capacité transfrontalière et l'électricité devaient être achetées séparément. Un participant au marché devait donc d’abord réserver la capacité transfrontalière, avant de pouvoir utiliser celle-ci pour transporter l'électricité achetée. Le couplage des marchés est fondé sur des enchères dites « implicites » lors desquelles les participants au marché ne reçoivent pas individuellement des allocations de capacité transfrontalière, mais font simplement une offre d’achat ou de vente d'électricité sur la bourse. Les bourses d'électricité prennent alors en compte la capacité transfrontalière disponible dans le processus de calcul des prix, afin de minimiser la différence de prix dans les différentes zones de marché.

Ainsi, le couplage des marchés maximise le bien-être social, évite une division artificielle des marchés et envoie un signal de prix pertinent pour déterminer les investissements nécessaires dans les interconnexions. La convergence croissante des prix entre les différentes zones de marché témoigne de l’efficacité du couplage.

Couplage unique de marché journalier (SDAC)

La Commission européenne a établi un modèle cible pour un couplage unique de marché journalier. Ce modèle a été défini dans la ligne directrice relative à l’allocation de la capacité et à la gestion de la congestion (Règlement CACM).

Historiquement, EPEX SPOT a une longue expérience des projets de couplage des marchés. Entre novembre 2006 et novembre 2010, l’enchère française d'EPEX SPOT faisait partie du Tri-Lateral Market Coupling (TLC), intégrant les marchés Day-Ahead français, belge et néerlandais. L'étape suivante de l'harmonisation des marchés a été franchie le 9 novembre 2010, avec le lancement du couplage de marché en Europe centrale et occidentale (couvrant le Benelux, la France et l'Allemagne), connu sous le nom de CWE.

L'étape la plus importante de l'intégration des marchés européens a eu lieu le 4 février 2014, lorsque le couplage de prix en Europe du Nord-Ouest (NWE) a été mis en service. Il s'agit d'un projet initié par les gestionnaires de réseaux de transport et les bourses d'électricité des pays du Nord-Ouest de l'Europe. Les 17 partenaires de ce projet comprennent les bourses d'électricité EPEX SPOT (y compris les anciennes bourses APX et Belpex) et Nord Pool ainsi que les GRT 50Hertz, Amprion, Creos, Elia, Energinet.dk, Fingrid, National Grid, RTE, Statnett, Svenska Kraftnät, Tennet B.V. (Pays-Bas), Tennet GmbH (Allemagne) et TransnetBW. Il s’agit de la première utilisation de la solution paneuropéenne PCR (Price Coupling of Regions) pour le calcul simultané des prix du marché et des flux sur les interconnexions via un seul algorithme partagé, appelé EUPHEMIA.

Au moment du lancement, le projet NWE s'étendait de la France à la Finlande et de la Grande-Bretagne à l'Allemagne/Autriche, en couvrant également la région CWE, la Grande-Bretagne, les pays nordiques et les pays baltes. EPEX SPOT a joué un rôle crucial dans la mise en œuvre de ce projet, en étroite collaboration avec d'autres bourses et gestionnaires de réseaux de transport. En mai 2015, une nouvelle méthode de calcul des capacités transfrontalières, basée sur les flux, a été introduite dans les pays de la région CWE.

Depuis le lancement du NWE, deux extensions géographiques de la zone couplée via la solution PCR ont eu lieu : En mai 2014, l'Espagne et le Portugal ont rejoint la zone; en février 2015, l'Italie s'est couplée avec la France, l'Autriche et la Slovénie (IBWT). La zone désormais couplée est appelée Multi-Regional Coupling (MRC) et couvre 19 pays qui représentent environ 85 % de la consommation électrique européenne.

En parallèle, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque et la Roumanie sont couplées entre elles dans le cadre d’un autre projet appelé 4 MMC. L'objectif final est de connecter ces marchés aux marchés couplés MRC, un processus actuellement en cours de préparation (initiative CORE).

Le couplage régional par les prix (PCR)

Le couplage régional par les prix (PCR) est le projet des bourses européennes d'électricité visant à développer une solution unique de couplage des prix pour calculer les prix de l'électricité à travers l'Europe sur le marché journalier, en respectant la capacité des éléments de réseau concernés. Cette solution est essentielle pour atteindre l'objectif global de l'UE d'un marché européen harmonisé de l'électricité afin d’accroître la liquidité, l'efficacité et le bien-être social. Le PCR est ouvert aux autres bourses européennes de l'électricité qui souhaitent y adhérer.

Qu'est-ce que le PCR ?

Le PCR repose sur trois grands principes : un algorithme unique, un fonctionnement robuste et la responsabilité individuelle des bourses d'électricité.

  1. L'algorithme commun permet de déterminer de façon équitable et transparente les prix de l'électricité sur le marché journalier et la position nette d'une zone de dépôt des offres, dans toute l'Europe. L'algorithme est développé en respectant les spécificités des différents marchés de l'électricité en Europe et les contraintes du réseau électrique. Il optimise le bien-être général et accroît la transparence.
  2. Le processus PCR est basé sur un partage décentralisé des données, ce qui permet un fonctionnement robuste et résilient.
  3. Le service « PCR Matcher and Broker » permet l'échange entre bourses d’électricité d'ordres anonymes et de contraintes de réseau électrique pour calculer les prix des zones de dépôt des offres et autres prix de référence ainsi que les positions nettes de toutes les zones de dépôt des offres incluses.

Historique

Le projet est actuellement mené par sept bourses d’électricité : EPEX SPOT, GME, Nord Pool, OMIE, OPCOM, OTE et TGE. Le PCR est utilisé pour coupler les pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suède.

L'initiative a débuté en 2009 et les différentes parties ont signé l'accord de coopération et l'accord de co-propriété du PCR en juin 2012.

L'un des éléments clés du projet PCR est le développement d'un algorithme unique de couplage des prix, qui a reçu le nom d'EUPHEMIA (acronyme de Pan-European Hybrid Electricity Market Integration Algorithm). Il est utilisé pour calculer la répartition de l'énergie, les positions nettes et les prix de l'électricité dans toute l'Europe, en maximisant le bien-être général et en augmentant la transparence du calcul des prix et des flux d'électricité qui aboutissent aux positions nettes.

Couplage de marché unique infrajournalier (SIDC)

Les marchés infrajournaliers sont un outil important pour permettre aux membres du marché de maintenir l'équilibre des positions car les injections et/ou les prélèvements peuvent changer entre la phase Day-Ahead et les opérations en temps réel. Avec le développement des capacités de production intermittente, il est de plus en plus important d’avoir des marchés infrajournaliers efficaces.

La Commission européenne a défini un modèle cible pour l'infrajournalier, basé sur le négoce continu de l'énergie où la capacité de transport transfrontalière est allouée par le biais d'une allocation continue implicite. Ce modèle a été établi dans le cadre de la ligne directrice pour l'allocation de capacité et la gestion de la congestion (Règlement CACM).

Les bourses européennes de l'énergie EPEX SPOT, GME, Nord Pool Spot et OMIE répondent aux besoins du marché en établissant un environnement transparent et efficace pour le négoce infrajournalier continu afin de permettre aux parties du marché de négocier facilement leurs positions.

Les membres du marché bénéficient de nouvelles possibilités d’assurer l’équilibre entre injection et production car ils ont non seulement accès à la liquidité infrajournalière disponible au niveau national, mais également à celle disponible dans d’autres zones.

Afin de créer un marché intrajournalier intégré commun entre zones, les bourses, en collaboration avec les gestionnaires de réseaux de transport (GRT) de 12 pays, ont lancé une initiative appelée XBID Market Project. L'objectif du projet XBID est de permettre la négociation entre zones en continu et d'augmenter l'efficacité globale de la négociation intrajournalière sur le marché unique infrajournalier à travers l'Europe. La solution XBID élargie crée un marché infrajournalier européen intégré.

L’épine dorsale de cette solution de marché infrajournalier transfrontalier unique est un système informatique commun reliant les systèmes de négociation locaux exploités par les bourses d'électricité, ainsi que la capacité de transmission transfrontalière disponible fournie par les GRT. Les ordres passés par les participants au marché d'un pays peuvent être complétés par des ordres similaires passés par les participants au marché de tout autre pays couvert par les systèmes informatiques, à condition qu'il y ait une capacité de transport transfrontalière disponible.

La solution infrajournalière prend en charge les échanges continus explicites (lorsque les autorités nationales de régulation le décident) et implicites et est conforme au modèle cible de l'UE pour un marché infrajournalier interzonal intégré.

Règlement CACM

Le règlement européen établissant une ligne directrice sur l'allocation des capacités et la gestion de la congestion (CACM), en vigueur depuis le 14 août 2015, oblige tous les États membres de l'UE à désigner officiellement un opérateur de marché de l'électricité (NEMO) pour les marchés Day-Ahead et Intraday. Son objectif est de promouvoir une concurrence effective dans la production, le commerce et la fourniture d'électricité, afin d'assurer l'utilisation optimale du réseau de transport tout en permettant le fonctionnement du marché et une formation des prix équitable et ordonnée. Le règlement CACM a donné un nouveau cadre réglementaire pour les échanges transfrontaliers et le couplage des marchés au sein de l'UE, rendant ce dernier obligatoire. Le règlement du CACM définit clairement les tâches et les obligations des GRT et des bourses d'électricité désignées comme NEMO.

Un NEMO désigné dans un État membre peut exploiter des marchés spot de l'électricité dans d'autres pays européens, en utilisant son statut de NEMO comme " passeport ". Il peut le faire dans le cadre d'arrangements Multi-NEMO qui fixent les conditions dans lesquelles plusieurs bourses peuvent opérer au sein d’une même zone de dépôt des offres.

Qui sommes-nous ?

La Bourse Européenne de l’Electricité

La société EPEX SPOT, basée à Paris, avec des bureaux à Amsterdam, Bern, Bruxelles, Leipzig, Londres et Vienne, a été créée en 2008 en fusionnant les activités « spot » des bourses de l'énergie Powernext SA en France et EEX AG en Allemagne. En 2015, EPEX SPOT s'est intégrée au groupe APX. L'objectif principal d'EPEX SPOT est de faire avancer l'intégration des marchés européens de l'énergie. Nos marchés transnationaux Day-Ahead et Intraday en sont le moteur.

En tant que Société Européenne (Societas Europaea) dans sa structure et son personnel, EPEX SPOT est dotée d’un véritable ADN européen qui caractérise notre état d'esprit, nos marchés et notre mission. Nous sommes le moteur de l'innovation sur les marchés européens de l'énergie.

Nos membres sont au cœur du marché. Un marché spot européen croissant, innovant et rentable exige donc un excellent service client. Une relation de confiance entre une Bourse et ses membres, ainsi qu'une gouvernance d'entreprise claire, sont les clés du succès.