Disclaimer

Tout utilisateur de ce site internet accepte expressément et s’engage à respecter les Conditions d’Utilisation publiées sous Conditions Générales.

Read More
Rechercher

menu principal

Presse Communiqués de presse

contenu

Le modèle cible du marché de l'électricité infra-journalier paneuropéen doit être suffisament flexible pour intégrer les évolutions de l'offre et de la demande

« Retour

14/03/2013

Londres, Paris


Le Conseil de la Bourse d’EPEX SPOT soutient le développement des produits de flexibilité

Londres │ Paris, 14/03/2013 – Lors de leur dernière réunion, les membres du Conseil de la Bourse européenne de l’électricité EPEX SPOT ont souligné que le système infra-journalier paneuropéen doit permettre de répondre au besoin de développement de nouveaux produits flexibles, condition à une gestion performante des marchés de l’électricité.

En 2012, un appel d’offres piloté par les Bourses de l’électricité a été lancé pour sélectionner le système optimal qui permettra de gérer le modèle cible du marché électrique infra-journalier paneuropéen. Le développement et la mise en œuvre de ce système sont prévus dans les mois à venir, sous réserve de l’endossement par les autorités réglementaires des accords délivrés par les Gestionnaires de Réseaux de Transport de l’électricité. “Le soutien apporté par l’Agence de Coopération des Régulateurs de l’Energie (ACER) à la procédure d’appel d’offres souligne la pertinence de cette démarche étant donné les circonstances. L’appel d’offres va apporter de la rationalité et de la transparence”, déclare Peter Heydecker, Président de Conseil de la Bourse EPEX SPOT. Doutant qu’un système unique soit efficace pour satisfaire les besoins du marché en produits diversifiés, il souligne que “le modèle cible infra-journalier doit être suffisamment robuste pour laisser aux Bourses de l’électricité la capacité de choisir et de développer des instruments flexibles qui répondent le mieux aux évolutions du marché”. Jean-François Conil-Lacoste, Président du Directoire d’EPEX SPOT, précise que “les marchés infra-journaliers en continu prennent une importance significative et répondent aux besoins de flexibilité à court terme, en particulier en intégrant le volume croissant en provenance des énergies renouvelables. Alors que l’échéance de 2014 est imminente, une analyse claire coûts-bénéfices doit être présentée aux parties prenantes décisionnaires afin de choisir les meilleurs moyens pour faire converger, dans les délais, l’intégration des marchés infra-journaliers d’Europe.”

La production intermittente d’énergies renouvelables pose de nouveaux défis au fonctionnement du système électrique, notamment en matière de stabilité du réseau alors que le marché évolue vers plus de temps réel. Dans ce contexte, EPEX SPOT travaille à des solutions effectives pour accroître la flexibilité de ses marchés infra-journaliers et day-ahead (veille pour le lendemain). Les études sont en cours et sont activement partagées avec les parties prenantes de la Bourse. Après échange au sein du Conseil de la Bourse, il a été décidé que plusieurs de ces propositions seront poursuites, tout particulièrement :
•    L’ouverture de la cotation des contrats 15-minutes sur le marché infra-journalier allemand à 16h00 la veille de la livraison, au lieu de 2 heures avant livraison précédemment, après évaluation de l’activité de négociation et considérant que pendant une période test depuis novembre 2012, la liquidité des produits horaires n’en n’a pas été impactée. Cette décision entre en vigueur immédiatement.
•    L’ouverture du marché infra-journalier jusqu’à 30 minutes avant la livraison, au lieu de 45 minutes aujourd’hui, y compris pour les transactions qui mobilisent différents réseaux de transport. Ceci serait possible en réduisant le temps nécessaire à la chambre de compensation des marchés d’EPEX SPOT, l’European Commodity Clearing, pour nominer les transactions auprès des gestionnaires de réseaux de transport afin d’assurer la livraison physique d’électricité. Cette avancée répondrait à une préoccupation des participants de marché. Elle sera étudiée plus profondément. La date d’implémentation n’est pas encore fixée.
Basé sur ces retours du Conseil de la Bourse, EPEX SPOT approfondira le potentiel d’optimisation de la flexibilité de ses marchés.

Le premier Conseil de la Bourse de 2013 s’est tenu à Londres le 13 mars 2013. Il a été présidé par Peter Heydecker, Responsable Organisation Gaz & Electricité chez Vitol.

* * *

Le Conseil de la Bourse d’EPEX SPOT est un organisme officiel de la Bourse. Ses 16 membres et ses 5 invités permanents reflètent équitablement la diversité économique et les profils institutionnels représentant les activités des membres de la Bourse : sociétés de trading, gestionnaires de réseaux, fournisseurs régionaux, courtiers et fournisseurs de services financiers, ainsi que consommateurs commerciaux et académiques. Les missions du Conseil de la Bourse incluent l’adoption des règles et du code de conduite de la Bourse et leurs avenants. Le Conseil de la Bourse approuve les nouveaux systèmes de négociation, les nouveaux contrats ou zones de marché, ainsi que la nomination du responsable de la Surveillance de Marché. Le Conseil de la Bourse se réunit tous les trimestres.

EPEX SPOT SE gère les marchés de l’électricité veille pour le lendemain et infra-journalier en France, en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Ces pays représentent plus d’un tiers de la consommation électrique européenne. EPEX SPOT est une société européenne (Societas Europaea) basée à Paris avec une succursale à Leipzig. 339 TWh ont été négociés sur les marchés d’EPEX SPOT en 2012, dont 18 TWh sur les marchés infra-journaliers.
Téléchargement Type Taille
Communiqué de presse PDF 346,5 kB
 
 

barre d'outils latéral


revenir en haut de la page

barre déroulante